17.03.11

L’insignifiant atome, le frêle atome. Fukushima. Tu n’y étais pas, à Fukushima. L’empire s’écroule, s’atomise de non-sens. Les Nippons vidés de leur substance. L’essence du Levant se déverse dans l’océan. L’atome bouffe les entrailles, vide le sang, souffle les existences. Vent de malheur nous bouffe le sang. Vent de terreur. Le panache de fumée de Fukushima. Panache. Panaché. Manque de panache. Volonté qui part en fumée. Sentiment néant du Nippon la bouche béante. Manque de panache. Comme si l’atome était la panacée. Pas de fumée sans feu. Pas de panache sans fumée. Pas de Nippon sans feu, sans atome. Dans les cendres. Le cendrier de l’humanité. Pas de Nippon sans feu. Pas d’atome sans feu. Irradie les Jaunes. A mort les faces de citron. Tous en larmes derrière le Nippon. Irradier les Jaunes. Fièvre jaune. Jaune pisse. Jaune coule dans l’océan, tremble de tous ses atomes. Il se pisse dessus. Il pisse du jaune, il chie de bouffer les pissenlits par la racine. Racine, la source, source de conflits. L’atome, source de Nippons qu’on frit. Je n’y suis jamais allé, à Hiroshima. A Tchernobyl. A Fukushima. Je stoppe sa fusion de mon urine délicate. Jaune pisse Tchernobyl, jaune merde Hiroshima. Hiroshima mon amour. Hiroshima ma chienne. Hiroshima. Hiro chia. Hiro Ito, empereur atomique. Atomisé. Souverain des jaunes, atomisés. Hiro Ito, Euro Ito, Euro Express, express pour ta tombe de Jaune salit, bouffé par l’atome. Tu n’y étais pas, à Fukushima. Fukushima chie sur toi, Fukushima vomit sur ton être, salit tes atomes. Conspue ton essence.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s