L’art de l’idée de la rupture

Je suis nabot je suis grand

Je suis eau je suis vent

Je suis chaud

Je suis salaud je suis perdant

Je suis idiot je suis intelligent

Je suis rétro je suis récent

 

Le monde s’est engagé dans une perpétuelle quête de nouveauté

Cette nouveauté rassure et flatte

Mais qui je l’ignore

Réhabilitation, recyclage, fidélité aux courants anciens, émeuvent mais ne savent convaincre

Tel Faust, chacun a tout appris tout testé, s’est éprouvé de mille façons, a pensé à tout

Chacun a vécu mille fois, évalué complètement, rejeté l’inutile, ce qui ne lui sera pas profitable

 

Il me faut chercher ce que je ne connais pas encore

Inventer ce que je dois inventer

La quête absolue de la découverte absolue

Me conduit au vertige absolu

 

Nous aimerions vous interviewer au sujet de la politique d’immigration de notre état cher

Cela m’a mis dans tous mes états

Nous profitons du fait que vous êtes un artiste

Je suis Docteur Faust essayez toujours

Vous êtes vous-même immigré, enfant d’immigré, suffisamment intégré et immigré pour témoigner avec une érudition et une éloquence propres à un segundo

En fait je suis secondo, par ma mère, qui est italienne, primero par mon père, qui est espagnol, artiste par Dieu, qui aimait inventer des babioles, m’a fait à son image

 

Je suis fasho je suis militant

Je suis fiasco je suis mirobolant

Je suis miro je suis clairvoyant

Je suis marmot je suis décadent

Je suis mégalo je suis indifférent

 

J’entends à la radio que l’uchronie porte beaucoup sur les évènements mineurs

Alors je cherche le mot uchronie

U privatif et chronos

On arrête le temps on le refait, à partir d’un événement mineur qui par cette action deviendra majeur

 

Sommes-nous tous des majeurs contrariés ?

 

Quelqu’un affirme avec assurance, à la radio, qu’il ne pense pas que le système capitaliste soit un bon modèle

Le monde nous l’a récemment prouvé, à maintes reprises

Hi hi

Il sourit

A la radio

 

Jamais plus je ne dirai bravo

Jamais plus je ne dirai braver

Jamais plus je ne dirai baver

Jamais plus ne dirait dévot

Jamais plus je ne dirai des veaux

Des vaux

Des vaut

Des vos

Des vœux

Des vents

Des vies

Des vis

Des vus

Des vues

Des vêpres

Des vaigres

Des maigres

Des Nègres

 

Je vais plutôt regarder la télévision

Bruit de jeu vidéo

Gamin concentré

Coince la pointe de sa langue entre ses lèvres

Sa mère lui parle, en castillan, de la Révolution

Une révolution, una revoluzion, accident mineur devenu uchronie devenue évènement majeur.

On quête, mais tout ce veau

 

Ni Nietzsche ni Faust n’étaient, ne sont, nihilistes

Ils craignent le nihilisme

Dégoût et ignorance d’une société nombriliste et passive et satisfaite et repue

Nietzche et Faust perdus

Faust a l’intuition que son salut, ce sont les étoiles

Nietzche le suicide

 

Je suis le péquin je suis le venin

Je suis l’idiot je suis la garce

Je suis l’idée je suis la farce

Je suis vidé je suis la force.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s